Parcours

Le parcours de cerf-voliste de Alain Micquiaux

1990 : Débuts du cerf-volant, découverte du cerf-volant acrobatique 2 lignes.

1991 : Découverte et débuts du cerf-volant acrobatique 4 lignes Révolution

1992-1993 : Participation au festival « Passion Cerf-Volant » de La Baule et première peinture « au révo » avec Pierre Marzin et Edouard Ducreux Picon. Premières fabrications personnelles. En 1992, mon premier emploi de vendeur à Lorient dans le commerce du cerf-volant pour le « Sous-Bois » puis au « Bilboquet » à Vannes ou je deviens le technicien testeur préparateur maison.

1994 : Premières participations aux festivals de Dieppe et de Berck sur Mer. Acteur des vidéos promotionnelles du Bilboquet, je découvre le vol Indoor (sans vent) ainsi que bien d’autres modèles de cerfs-volants 4 lignes comme le Synergy Déca. Premier déplacement au KATAI en Floride et première rencontre avec, entre autre, Joe Hadzicki, créateur du Révolution.

1996 : Expérience de Designer pour Eolo Gayla (Eolo sport) à Gijon en Espagne. Je crée quelques modèles de cerfs-volants acrobatiques 2 lignes et travaille sur la qualité générale de l’ensemble du catalogue Eolo Sport. Je découvre les intérêts et contraintes de la production industrielle d’un cerf-volant.

1997, 1998 : Je m’inscris aux compétitions régionales « grand ouest » où j’obtiens ma qualification avec un ballet improvisé. Qualifié pour les championnats de France, j’apprends que la première (et unique à ce jour) WORLD CUP multi-lignes, aura lieu au festival de Dieppe en Septembre 1998. Je commence donc un entraînement contraignant et intensif de 4 à 6 heures de vol quotidien mettant au point le ballet « Panthère Rose » dans le but de monter sur le podium de cette unique World Cup. Aux termes du championnat de France et ayant manqué une manche, je suis second et avec le soutien de l’équipe de France de la FFVL, je suis sélectionné pour la WORLD CUP où, après une lutte acharnée dans des conditions de vents épouvantable, je monte sur la troisième marche du podium. Pari gagné !!

1999 : Vainqueur de la coupe de France et arrêt de la compétition qui reste une formidable expérience mais avec bien trop de contraintes et trop peut d’amusements (à mon goût). Cette même année, je participe activement à l’organisation d’une manche des championnats de France de cerf-volant acrobatique à Pentrez Letrevet (Finistère) avec l’association « Océvent ».

Motivé par la création je commence le projet d’invention d’un cerf-volant monofil inspiré de la forme d’un papillon hors du commun : Le Morpho.

2000 : Le cerf-volant papillon « Morpho » voit le jour. Motivé par la création de ma propre entreprise, je quitte le Bilboquet et me lance dans l’aventure. Je consacre alors beaucoup de temps dans la recherche d’un modèle 4 lignes regroupant le potentiel « freestyle » du 2 lignes et celui multidirectionnel du 4 lignes. La présentation d’un prototype au festival de Berck sur Mer suscite l’intérêt de nombreux pilotes de haut niveau. C’est un projet ambitieux au concept toujours en cours de développement …

2001 : L’association « Océvent » réitère et organise une seconde fois une manche des championnats de France dans le Finistère. J’y suis directeur technique. Cette même année, je participe à l’organisation de la première Fête du Vent à Penvins dans le Morbihan. Je présiderais l’association Océvent qui organisera cette fête jusqu’en 2005. La Fête du Vent de Penvins perdure et fête sa 15ème édition en Juillet 2017.

2002 : A l’occasion d’une invitation au festival « Festiventu » de Calvi, j’associe 2 amis, Polo et Guyguy à cette aventure. J’écris ma première routine « team » 4 lignes, essayant d’y inclure quelques mouvements innovants à cette époque. J’emporte aussi mes petits papillons « Morpho » et, lors du concert de « Tryo », je suis invité à monter sur scène pour faire voler mes papillons durant la chanson « L’Hymne De Nos Campagnes ». Cette même année, je participe durant 2 semaines au tournage  du court métrage « Jeux de plage » de David d’Aquaro avec Bérénice Béjo, Julien Lucas et Dimitri Storoge. Des Morpho servent à quelques scènes symboliques du film.

Au côté de Alain Garraud, je deviens Président de l’association Océvent qui organise jusqu’en 2005, « Les Journées du Vent de Penvins ».

2003-2004 : le Papillon « Morpho » trouve un aboutissement technique et esthétique dans sa plus grande version. « L’Atelier du cerf-volant » devient le constructeur des 3 modèles de mon Papillon Morpho et la distribution est alors confiée au Bilboquet.

2005-2006 : Dans mes recherches d’un engin 4 lignes, c’est par une suite d’évidences que je découvre le vol monofil stable du modèle « O ». Un seul prototype est nécessaire à sa mise au point. Suite à mes expériences d’installations des « Morpho » je décide de construire une série de « O » pour les installer en Arches entrecroisées et modulables. Je m’adonne alors, à la sculpture volante. Traçant dans le ciel, des vagues, et autres formes subjectives, inspirant de très nombreuses idées telles que des nuages ou des ronds de fumée dans le ciel.

2007 : La conception du « O » m’inspire de nombreuses autres formes. L’une d’elles s’impose comme un exercice de style. A la recherche d’un appareil capable de voler avec très peu de vent et pouvant supporter un vent fort en y apportant le minimum de modifications et de réglages, je conclus mon dessin par la forme du poisson. Symbolisant une nature libre, vivant au rythme de son élément. J’en construis plusieurs afin de réaliser un Banc de Poissons volants.

2010 : En Association avec Michel Boucard et à l’occasion du festival de Notre Dame de Monts en Vendée, je dessine et mets au point 3 immenses bannières de 150m² chacune, afin de valoriser le château d’eau de la communauté de commune du Pays de Mont : le Kulmino. L’édifice mesure 70 m de hauteur.

Lors de la création du Papillon Morpho, créer une fleur pour ce papillon était une évidence. De nombreuses pistes furent tentées, mais aucune ne donnèrent de résultat concluant. La forme d’une fleur n’est pas la plus « logique » pour être une forme volante. C’est dans la simplification et la recherche symbolique que la solution m’apparut. Ainsi naquit le Coquelicot. Dans le langage des fleurs il signifie « Ardeur Fragile ». Il inspire le repos et la tranquillité.

2012 : La ville de Notre Dame de Monts me fait de nouveau confiance et me donne carte blanche pour apporter une œuvre décorative et ludique au « Jardin du Vent ». C’est dans un temps record que je dessine et construis une voile suspendue inspirée du principe de Velum. Elle symbolise une certaine idée du cheminement d’un élément invisible dans ce lieu unique et dédié au vent. J’effectue une étude et mets en place la structure nécessaire pour en assurer la sécurité. L’installation ‘Les Toiles des Sens‘ restera exposée durant 6 mois.

Aux Rencontres Internationales de Cerfs Volants  (RICV de Berck sur Mer),  le Bouquets de Coquelicots Géants emporte le 1er Prix de la Création. Ce Prix est inauguré pour l’occasion.

 

 

 

Vous aimez ? Partagez cette page !

Cerfs-Volants d'Art